e learning organisme formation

Les solutions E-learning sont mécaniquement vues comme l’évolution logique de la l’apprentissage à distance. Le monde se digitalise, les formations aussi !

Toutefois, tout formateur indépendant ou organisme de formation sait que le numérique répond ici à des pré-requis spécifiquement liés au marché de la formation. De l’inter-entreprise jusqu’à l’application CPF … le E-learning n’est pas seulement une évolution logique de l’apprentissage, il est avant toute chose un levier incontournable permettant de rallier les besoins des apprenants aux propositions des formateurs.

Cet article vise donc à : dresser les enjeux du E-learning, définir précisément le terme, présenter les avantages et les inconvénients, et enfin, établir la liste des meilleures solutions actuelles. 

Les enjeux du E-learning 

Nous entendons cette observation un peu partout en ce moment : « le E-learning, c’est simplement la suite logique d’un monde de plus en plus porté vers le digital » … oui, mais !

Au-delà de la forme, il est important de comprendre que le E-learning ne fait pas que s’adapter aux mutations des différents marchés. Il présente d’abord des avantages intrinsèques qui vont permettre de répondre au problématique de la formation en France

  • Déjà, au niveau des formations Inter-Entreprise. Différences de niveau entre les apprenants, calendriers hétérogènes, budgets en baisse, attentes … il apparait de plus en plus difficile de réunir et de rassembler des individus dans un même lieu, au même moment ! Un constat d’ailleurs largement intensifié par la certification Qualiopi, où l’on se retrouve maintenant avec des apprenants dispatchés, avec des aptitudes totalement différentes … bref, un véritable case-tête !
  • Ensuite, à cause de l’application CPF : aujourd’hui, les formés maitrisent leur budget, ils peuvent sélectionner eux mêmes leur formation, comme s’ils achetaient une baguette de pain ! De ce nouveau paradigme, les organismes de formation ont ainsi fait le choix de vendre des modules « sur étagère », des formations standardisés afin de répondre à cette course vers le volume !
e learning organisme formation

Conséquence ? Ces mêmes organismes et ces mêmes formateurs indépendants cherchent désormais à mettre la main sur ces « formations modules » afin de les distribuer largement, et in fine, améliorer leur marge. Pour doper cette attractivité, ces professionnels de la formation vont parallèlement proposer plusieurs avantages – comme un accès illimité pendant un an, pour toute la famille, etc. 

Comment réussir son année 2021 en formation professionnelle ?

Résultat ? La course vers les solutions E-learning est officiellement lancée ! Car à travers ces modules, un organisme de formation se constitue également une image de marque – moderne, flexible, accessible, attractive – qui conditionne derrière tout un ensemble d’opportunités, avec à la clé, la proposition de formation avec plus d’accompagnement, plus de présence humaine, en physique etc.

Gagner en attractivité, conforter sa réputation, proposer des offres « sur étagère » répondant aux nouveaux besoins des apprenants : les enjeux sont légion ! 

Qu’est-ce que le E-learning ? 

Les enjeux sont fixés, il s’agit maintenant de définir le terme. Car oui, le « E-learning » est devenu un « fourre tout » qui n’aide en rien à la compréhension ! 

E-learning : définition 

Partons tout d’abord d’une définition simple : le E-learning correspond à des formations que l’on soumet aux apprenants à travers des outils digitaux ou numériques

Ici, il faut comprendre par outils digitaux : ordinateurs, tablettes, smartphones, casques virtuels … des formations en ligne, tou simplement !

De ce point de départ, l’avantage principal de ce processus est clair : apprendre où on veut, quand on veut ! Clé de voute du succès de la formule, cette flexibilité a engendré un véritable raz de marrée, au point que désormais, il est de bon ton de parler de Edtech !

Et la Edtech, ça rapporte en France : 

  • 650 millions d’euros de chiffre d’affaires
  • 7 000 emplois générés
  • + 421% d’augmentation de fréquentation de la plateforme Udemy 
  • + 190% de fréquentation des plateformes de cours en ligne sur l’année

(Source Mbamci)

Le vocabulaire du E-learning 

Nous savons définir le terme, nous nous devons maintenant de comprendre son écosystème. Dans ce sens, identifier le vocabulaire qui entoure cette notion apparait comme un bon début :

  • Le mobile learning : ce terme repose sur le concept ATAWAD ( ANYTIME, ANYWHERE, ANY DEVICE). Traduction ? Apprendre tout en étant mobile. Ici, un formation « mobile learning » doit donc s’adapter à tous les supports. Tablettes, PC, téléphone … un module basé sur l’ATAWAD doit donc pouvoir s’adapter à cet ensemble d’outils, et ce, en proposant une interface adaptable en fonction, en plus d’un contenu pouvant aller de la vidéo au quiz en passant par le jeu. 
  • Le LMS : c’est le système privilégié pour la proposition de formation en ligne. Prenant la forme d’une application logicielle, ce système présente plusieurs formats, du mode SaaS à l’implémentation en dur, dans le SI d’un organisme de formation. 
  • Le SCORM : Pour Shareable Content Object Reference Model, le SCORM est la brique complétait du LMS. La non me SCORM est donc un modèle qui va permettre de normaliser la création de formation E-learning et de transférer facilement le contenu d’une LMS à l’autre (Le xAPI correspond d’ailleurs tout simplement à un SCORM amélioré, capable de suivre  l’apprentissage et la gestion de la data qui en découle).
  • Le LXP : Le Learning Experience Platform permet la création de expérience de formation sur mesure et interactive. Il peut ainsi utiliser et synthétiser différentes formes de contenu au sein d’un interface unique.
e learning organisme formation

Les nouvelles orientations du E-learning 

Le vocabulaire est maintenant assimilé, mais le train est déjà en marche ! Depuis les exigences de distanciation liées à la dernière crise sanitaire, la Edtech n’en finit peu d’évoluer, et ainsi, tout un ensemble de tendances se dégagent. Comme pour le vocabulaire, avoir en tête ces tendances va permettre aux organismes de formation d’identifier chaque possibilité, et finalement, de prendre les bonnes décisions : 

  • Le Mobile-first Learning : descendant du Mobile Learning (voir plus haut), Le mobile-first Learning met l’accent sur les formats mobiles. Toujours basée sur la notion ATAWAD, cette nouvelle tendance va encore plus loin que son ancêtre – principalement basé sur le mobilité de bureau et de télétravail – en se focalisant totalement sur les formats Smartphone. À la clé ? Des solutions agiles (programme contenu et module) consommables dehors, en marchant, pendant une pause … sur téléphone !
  • Le Microlearning : l’attention de la génération Z (vu comme les futurs consommateurs incontournables du E-learning) est en chute libre ! Pour répondre à cette réalité, le Microlearning va permettre de proposer aux apprenants (principalement sur des supports mobiles) des modules de formation courts de moins de 10 minutes, en majorité sous format vidéo, accessible en permanence, pour un apprentissage à son rythme !
  • Le Social learning : Ici, nous parlons de communautés d’apprentissage censées remplacer l’interaction des formations en présentiel. Partage de mouvement techniques, soft-skills etc. Le partage de connaissance à travers les dernières plateformes LXP.
  • UGC : Pour contenu généré par les utilisateurs, ce format explose sur des plateformes comme TikTok. Cousin du Social Learning, le UGC correspond à un contenu créé par l’apprenant lui même ; un contenu qu’il partage, et qui a pour but de venir enrichir la formation initiale distillée par le formateur.
  • Adaptive Learning : Il est ici question d’adapter le contenu en fonction de chaque apprenant. Une approche sur mesure – de l’adaptation de l’environnement jusqu’au format même de la formation – qui se repose principalement sur le microlearning, la gamification et le Mobile Learning. Dans ce sens, chaque donnée est ainsi analysée pour optimiser la compréhension des formés. 
  • Réalité virtuelle, mixte et augmentée : À l’avant garde des recherchent actuelles, la réalité augmentée a pour but de permettre une formation en immersion, dans un environnement virtuel qui reproduit à l’identique le sujet des contenus. Très recherchée du côté des entreprises et des professions à risque, la réalité virtuelle permet de recréer les conditions d’une action, d’un processus à respecter etc.

Comment aborder le E-learning en tant qu’organisme de formation ?

Mise à part la théorie, le but est avant toute chose de réussir l’implémentation des outils E-learnig au sein de sa structure. 

Il convient donc tout d’abord de faire une état des lieux de l’existant. Selon votre structuration, la typologie de vos apprenants, le nombre de formateurs, les formations proposées … tout un ensemble d’éléments sont à prendre en compte. De cette manière l’intervention d’un consultant peut devenir essentiel, surtout lorsque la mise en place des processus E-learning induit une refonte totale du système informatique de l’OF (notamment quand un OF historique opère une transition digitale). 

e learning organisme formation

Ensuite, il apparait également primordial de synthétiser l’ensemble de vos ressources humaines, et de les articuler en fonction des formations proposées. Cette démarche, correspondant à une approche GPEC, doit permettre d’identifier les forces en présence, et d’ajuster le tout en fonction de l’apprentissage proposé, afin de prévoir. Cette formation est-elle faisable à distance ? Si oui, quelles tendance utiliser pour optimiser l’apprentissage de mes apprenants ? Cette formation est peut-être beaucoup qualitative en présentiel ? Ne jamais de perdre de vue que le E-learning n’est pas une simple mode à laquelle il faut se soumettre, il doit au contraire apporter une réelle valeur ajoutée à votre proposition.

Quelle solution pour vos feuilles de présence numériques ?

Dans ce sens, n’hésitez pas à sonder les apprenants. Mettre en place une démarche coopérative, entre l’OF et les formés, va permettre de comprendre les besoins de chacun, d’identifier ce qui est indispensable, et ce qui est de l’ordre de l’accessoire. Essayez de comprendre comment chaque apprenant aborde vos formations. De ces interrogations découleront des réponses évidentes, qui détermineront largement vos choix. Parallèlement, cela vous permettra également de voir si vos apprenants sont aptes à s’adapter à cette nouvelle manière d’apprendre. 

Enfin, n’oubliez surtout pas de mettre en place un processus de suivi de résultat. Proposer des outils ne suffit pas ! Si les contenus digitaux n’apportent rien, si les résultats de vos formations sont en baisse, pourquoi continuer ? Le lean management apparait donc essentiel : chaque retour, chaque donné vous permettra d’identifier les points d’amélioration … un suivi de résultat devient donc le meilleur moyen d’analyser l’apport de chaque solution, pour ensuite agir en conséquence ! 

Les avantages et les inconvénients du E-learning 

Le tour est fait, et avant de passer à l’analyse des propositions, il convient de dresser une petite synthèse des avantages et des inconvénient du E-learning : 

Avantages : 

  • Rentabilité 
  • L’apprenant au coeur de l’apprentissage
  • Autogestion des formations en ligne grâce aux logicielles
  • Gain de temps
  • Formations sur mesure
  • Réponse aux enjeux environnementaux 
  • Performance et productivité des apprenants accrue par l’accessibilité des outils 

Inconvénients : 

  • Le manques de contact entre les apprenants et les formateurs
  • Autonomie de l’apprenant
  • Manque d’instantanéité

Les meilleures solutions de E-learning pour votre organisme de formation

Formatrices, formateurs, organismes de formation : tenez vous prêts ! D’ici quelques jours, la liste des meilleures solutions E-learning pour organisme de formation sera en ligne ! STAY TUNED !

Cet article était - il intéressant ?

Clique sur les étoiles pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Compte des votes : 1

Pas encore de vote ? Soyez le premier à noter cet article !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here