Devenir formateur independant

Comment faire pour devenir formateur indépendant? Il existe plusieurs obligations que les prestataires de formation doivent remplir, notamment en ce qui concerne l’administration et les étudiants.

Le Code du travail français réglemente la formation professionnelle. Les prestataires de formation sont des personnes ou des organisations (entreprises) qui proposent des activités de développement des compétences.

Les programmes de qualification comprennent une longue formation en cours d’emploi, des évaluations des compétences et des cours visant à confirmer l’expérience professionnelle.

22 façons de trouver des clients en freelance

Quel est l’intérêt d’être un formateur freelance?

Quels sont les avantages de devenir un formateur indépendant ? Parce que vous pourrez combiner la flexibilité et l’indépendance que vous souhaitez. Vous aurez un contrôle total sur votre emploi du temps, ainsi que la possibilité de proposer des séminaires et de fixer des prix.

Le formateur est chargé d’élaborer des cours de formation et de transmettre son expertise, ses connaissances et ses compétences à un public professionnel. Il doit avoir des informations à transmettre, une capacité d’écoute et la patience d’instruire.

Quel tarif de formateur indépendant ?

Les conditions à remplir pour devenir formateur freelance

Les procédures changent en fonction du statut sélectionné :

  • Au départ, vous avez l’option du portage salarial : ce type d’arrangement est très facile à mettre en place et ne nécessite pas la création d’une entreprise. Vos clients, en échange des services administratifs qu’ils reçoivent de votre société de portage salarial, s’engagent à suivre une formation (ou un contrat de service) avec vous et à conclure un contrat de travail avec vous. Elle s’occupe de toutes les tâches administratives pour les entreprises et leurs clients. Vous n’aurez pas besoin d’un numéro d’enregistrement d’organisme de formation car vous utiliserez celui de la société de tutelle, il n’y aura pas de références à faire dans Datadock, et aucune évaluation pédagogique ou financière ne sera requise. Il s’agit du statut le plus simple à établir, sans aucune documentation ou action
  • La micro-entreprise (auto-entrepreneur) est une autre option. Les démarches sont simples, il suffit de se rendre sur le site de l’urssaf et de s’inscrire en ligne.
  • Pour créer une entreprise individuelle, vous devez présenter au CFE de la CCI un formulaire P0 et d’autres documents tels qu’une copie de la déclaration d’insubmersibilité (séparation des biens personnels et professionnels) de votre notaire.
  • Enfin, les procédures de création d’une entreprise sont plus compliquées. Pour ce faire, vous devez rédiger des statuts, publier un avis de constitution dans un journal d’annonces légales, ouvrir un compte bancaire professionnel, effectuer des apports au capital social et enregistrer votre société auprès du bureau d’enregistrement. Vous pouvez vous faire aider par le CFE de la CCI

Pour être un formateur indépendant, choisissez l’option micro-entreprise, entreprise individuelle ou société, vous devez suivre les procédures suivantes :

  • Faites une déclaration initiale au préfet dans les trois mois suivant la signature de votre premier contrat de formation afin d’obtenir votre numéro d’enregistrement de formateur. Ce numéro doit figurer sur tous vos papiers professionnels.
  • Établir un bilan pédagogique et financier (BPF) chaque année, avant le 30 avril, si votre chiffre d’affaires annuel est supérieur à 15 244 € HT.
  • Si vous souhaitez bénéficier d’un financement, vous devez enregistrer votre entreprise dans Datadock.
  • A partir du 1er janvier 2022, la certification Qualiopi sera exigée.

Les caractéristiques d’un formateur

Il faut beaucoup de talents et de capacités pour être un formateur indépendant.

  • Soyez un enseignant : Vous devez être capable de communiquer et d’appliquer vos informations au moyen de stratégies d’apprentissage. Vous devez être capable d’écouter attentivement afin d’anticiper les problèmes de vos apprenants, d’avoir la bonne posture et de les mettre à l’aise.
  • Faites appel à votre imagination : N’hésitez pas à faire preuve de créativité pour transmettre des idées et des informations complexes de manière amusante.
  • Apprenez à utiliser les outils et les techniques d’apprentissage : Pour susciter l’intérêt de vos élèves, vous devez connaître à la fois les méthodes d’enseignement et les instruments pédagogiques.
  • Apprenez quelque chose de nouveau : en tant que formateur, vous devez également actualiser vos connaissances et vos capacités.
  • La croissance et le développement du réseau : Être freelance implique également de trouver du travail et des clients. Pour ce faire, vous devez développer votre réseau en y ajoutant de nouvelles possibilités.

Quelles sont les procédures à suivre pour soumettre une demande ?

Il n’est pas nécessaire de posséder un diplôme ou une formation spéciale pour devenir formateur indépendant.

Vous pouvez exercer en tant que formateur indépendant soit sous votre propre nom auprès de l’auto-entreprise, soit par le biais d’un cabinet personnel auprès de l’entreprise individuelle, soit en créant votre propre société. Ensuite, dans les trois mois qui suivent la conclusion du premier contrat de formation, vous devez effectuer une première déclaration auprès du préfet afin de recevoir votre numéro d’enregistrement, qui devra figurer sur tous vos papiers commerciaux.

Si vous souhaitez que vos formations soient éligibles aux subventions, vous devez vous inscrire auprès de Datadock et prévoir d’obtenir l’accréditation Qualiopi avant le 1er janvier 2022. Enfin, vous pouvez choisir l’option du statut de portage salarial, qui vous libère de toutes ces contraintes administratives.

Le statut juridique pour travailler en tant que formateur indépendant

Vous devez choisir un statut pour pouvoir exercer, trois options s’offrant à vous :

  • Travail indépendant (avec ou sans auto-entreprise)
  • Démarrer une entreprise unipersonnelle est compliqué.
  • Le salaire du portage.

Le statut que vous choisissez doit être basé sur votre travail et le projet sur lequel vous travaillez.

Un régime d’auto-entrepreneur simplifié, avec des limites

Une auto-entreprise, également appelée micro-entreprise, est une entreprise individuelle qui peut bénéficier du régime ultra-simplifié pour réaliser ses opérations. Vos recettes ne doivent pas dépasser 72 600 euros pour en bénéficier.

  • Voici quelques-uns de ses avantages :

Simplicité : la création d’une auto-entreprise est facile, elle peut être réalisée sur le site de l’urssaf. Le taux est de 23% au lieu de 45%. La première année, vous pouvez bénéficier de l’ACRE avec un taux de 11%. Il n’y avait pas de TVA à facturer jusqu’à 34 400 euros de chiffre d’affaires.

  • Toutefois, cette méthode présente quelques inconvénients :

Une faible protection sociale (chômage, retraite et sécurité sociale) Un risque personnel : votre patrimoine professionnel et personnel est réuni (vous pouvez opter pour l’EIRL pour les séparer) L’impossibilité de déduire vos dépenses et charges professionnelles : c’est un inconvénient important de cette approche puisque vous bénéficiez d’une déduction forfaitaire de 34% sur votre IR.

L’entreprise individuelle d’un formateur est plus simple mais ne protège pas autant vos actifs qu’une société à responsabilité limitée (SARL) :

Lorsque le chiffre d’affaires annuel d’un auto-entrepreneur atteint 72 600 euros, il ne bénéficie plus des régimes micro-social et micro-fiscal. Il est possible de créer une entreprise individuelle sans bénéficier de la législation sur les micro-entreprises.

Dans une entreprise individuelle, vous exercez votre activité en votre propre nom. Contrairement aux sociétés, où le pouvoir est réparti entre les associés et les dirigeants de l’entreprise (sauf pour les EURL ou les SASU), vous avez le contrôle total dans une entreprise individuelle.

  • Voici quelques-uns de ses avantages :

Simplicité d’administration : formulaire à déposer au centre de formalité des entreprises, pas de statut à déposer, pas de capital social Simplicité et simplicité d’administration sont quelques avantages. Si l’entreprise réalise moins de 72 600 euros par an, il est possible que le régime de la micro-entreprise offre des avantages. Il est possible que les dépenses et les frais professionnels puissent être

  • Les inconvénients d’être un entrepreneur indépendant sont :

Avec 45% du chiffre d’affaires, vous êtes censé contribuer à 30% des bénéfices.

Créez une entreprise unipersonnelle

Vous pouvez créer une entreprise unipersonnelle comme la SASU (société par actions simplifiée à associé unique) ou l’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) pour devenir formateur indépendant.

  • Les avantages les plus importants sont les suivants :

Vous pouvez réduire vos coûts et vos dépenses de plusieurs façons.

  • Voici quelques-uns des principaux inconvénients :

Les formalités d’établissement sont plus contraignantes : Le dépôt du statut, du capital social, du compte bancaire professionnel, du siège social, et du dépôt au greffe…. Il existe des obligations supplémentaires d’ordre juridique, comptable et social : Les comptes annuels doivent être établis. L’IR ou l’IS est obligatoire si vous payez l’impôt sur le revenu. Vous n’êtes pas couvert par l’assurance chômage en tant que

Vous pouvez faire appel à un prestataire de services pour gérer les aspects juridiques, comptables, sociaux et fiscaux de votre entreprise ; mais cela a un coût et n’oubliez pas que vous êtes responsable en cas d’erreur ou de litige.

Devenir formateur independant

Créer une entreprise de formation en tant qu’entrepreneur indépendant

En tant que formateur indépendant, vous devez trouver vos propres clients, fixer vos propres tarifs et définir les termes et conditions de vos contrats. Contrairement à un employé, vous devez découvrir et cultiver de nouveaux clients par vous-même.

Pour commencer, en tant que formateur indépendant, vous devez d’abord connaître votre marché et élaborer une stratégie de positionnement. Vous devez être facilement identifiable sur Internet et savoir comment vous démarquer de la concurrence.

Il existe trois canaux principaux pour découvrir vos tâches :

  • Vous pouvez obtenir des missions de formation en postulant sur des sites spécialisés
  • Faites-vous connaître sur les plateformes dédiées aux consultants indépendants.
  • Sur l’internet, faites un effort pour vous faire connaître en contactant vos réseaux professionnels et personnels, n’hésitez pas à utiliser les médias sociaux, à rejoindre des groupes et des forums de discussion.

Pour être efficace, multipliez toutes les méthodes de prospection possibles, et ne vous découragez pas si vous n’avez pas de réponse immédiate.

Cet article était - il intéressant ?

Clique sur les étoiles pour voter !

Note moyenne 4 / 5. Compte des votes : 1

Pas encore de vote ? Soyez le premier à noter cet article !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here